6 étapes clés pour réussir son entretien d’embauche

S’entretenir avec un recruteur est une véritable opération de séduction. Se présenter sous son meilleur jour sans être trop naturel tel est la diffi culté que doit gérer tout candidat. Cela passe par une bonne présentation et de bons réfl exes le jour J. Voici quelques conseils qui pourront vous aider à réussir votre entretien.

1-Se renseigner sur l’entreprise : Même le plus rodé des candidats devra soigner cette première phase : celle de la préparation. A savoir qu’à quelques détails prés, un cv convient généralement à toutes entreprises auprès desquelles vous postulez. Mais en entretien, seuls les discours personnalisés trouveront grâce aux yeux de l’employeur. Une première phase de recherche est donc essentielle. Renseignez vous sur l’entreprise et cela même si celle-ci est des plus connues. Il faut principalement se renseigner sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, le nombre de pays où le groupe est implanté s’il s’agit d’une multinationale, de la part du marché sur l’activité pour laquelle vous postulez par exemple. Connaître ses informations laissera une bonne impression sur vos motivations et votre intérêt pour l’entreprise auprès de votre recruteur mais attention il ne faut pas trop en faire vous ne devez pas en savoir plus que lui sur l’entreprise.


2-Peaufi ner ses arguments : La seconde phase de préparation de l’entretien concerne directement le candidat et son projet. Il s’agit de dresser le bilan de vos compétences et le confronter aux attentes de l’entreprise. Cela inclut vos expériences mais aussi votre formation et parfois votre vie extraprofessionnelle. Il s’agit de faire le bilan de vos qualités et défauts, les premières vous devez les assortir d’exemples de réalisations concrètes, les seconds devront être des axes d’amélioration.


3-Soigner sa présentation : C’est la première impression qui compte. L’apparence est donc à soigner. Etre soi-même mais pas trop. Il faut être naturel mais il ne s’agit pas d’arriver la cravate à moitié nouée. Etre soigner mais ne pas renverser le fl acon de parfum ni le pot de maquillage tel est l’équation à régler en matière de présentation. Sans oublier que le comportement à adopter fait parti aussi de l’apparence, soyez ouvert, le sourire sera la marque principale de votre ouverture à l’autre, ainsi que le regard qui ne doit en aucun cas être fuyant.


4-Bien présenter son parcours : maintenant vient le moment décisif où vous devez vous présenter. Il faudra d’abord attendre que votre recruteur vous invite à le faire, ensuite soyez concis et précis dans les informations que vous allez avancer, faire une bonne présentation ne veut pas dire détailler son parcours depuis le collège mais d’aller vers l’essentiel et surtout vers ce qui va intéressé le plus votre recruteur : une expérience dans un poste similaire que celui que vous convoitez ou une formation pointue. Sur le fond vous devez convaincre votre recruteur que vous disposez d’un certain nombre de compétences. Cela ne veut pas dire aussi lui répéter « je sais faire » ou « j’ai l’habitude de faire » telle chose mais de lui donner suffi samment d’éléments pour qu’il soit convaincu que vous êtes génial.


5-Convaincre de sa motivation : Avoir les compétences ne suffi t pas toujours pour obtenir un poste il faut aussi montrer que vous avez envie de les mettre en application, votre recruteur ne va pas se contenter de ce que vous allez citez comme motivations mais il cherchera à lire dans vos réponses votre désir de vous investir dans le poste à pourvoir. Une manière effi cace de montrer sa motivation est de poser les bonnes questions ; prévoyez une question pertinente sur l’activité de l’entreprise que vous n’avez pas réussi à avoir lors de votre recherche sur l’entreprise, et qui donnera lieu à un échange entre « professionnels » sera en revanche du meilleur effet.


6-Bien répondre aux questions pièges : Le moment que redoutent les candidats. Évidement c’est un exercice qui se prépare, en dressant une liste des questions qui peuvent être posées. Certaines sont plus redoutés car elle pointent du doigt un trait négatif de votre candidature. Par exemple a un candidat actuellement en poste, ou qui vient de quitter son emploi le recruteur ne manquera pas de demander pourquoi il souhaite quitter ou pourquoi il a quitté : restez positif est la règle d’or, ne dénigrez pas votre ancien employeur, rappelez que c’est le poste à pourvoir qui guide votre candidature. Un recruteur ne jugera pas seulement votre savoir faire, mais aussi vos qualités relationnelles et votre personnalité, il peut ainsi vous demander de décrire des problèmes interpersonnels que vous avez eu avec un collègue ou un collaborateur. Il est essentiel de ne pas éviter la question tout en restant positif. Relater un confl it récent, analyser les faits et surtout faire part des interrogations, que cela a occasionné chez vous, donnera au recruteur les clés qu’il attend.

Ajouter un Commentaire

N'oubliez pas de cliquer sur " J'aime "  


Code de sécurité
Rafraîchir